Tubes d'EM Céramique pour boisson froide - EMRO

My Ecological Lifestyle

€9,90 

Les tubes d'EM Céramique:
  • Réduisent les agrégats moléculaires (clusters/calcaire)
  • Augmentent le pouvoir anti-oxydant
  • Transfèrent des informations positives par effet de résonance
  • Réduisent l'acidité de l'eau
  • Enlèvent le goût de chlore
  • Efficaces au bout de quelques heures
  • Permettent de réduire vos déchets plastiques (bouteilles d'eau)
  • Durée de vie minimale de 10 ans (économique par rapport au charbon actif (entre 8 et 12 euros l'unité/ 6 mois)
  • Un pack de 12 tubes nécessaire pour une carafe/gourde/pichet (environ 1 litre)
  • Produit technologique et breveté (attention aux contrefaçons)
  • Fabriqués au Japon
  • Conditionnés dans un emballage kraft (conformément à notre politique d'emballages)

La France est le plus gros producteur d'eau en bouteille plastique au monde, ainsi que le 4 ème plus gros consommateur au monde, alors qu'elle a la chance d'avoir une eau du robinet potable et qualitative.

La bouteille d'eau en plastique occupe une grande part dans nos déchets et donc nos poubelles, et est à l'échelle mondiale, une véritable catastrophe.

Les industriels ont réussi à nous faire croire que l'eau en bouteille était meilleure que celle du robinet, cependant de nombreuses études démontrent aujourd'hui que le plastique de ces bouteilles libère de nombreuses particules dans l'eau de la bouteille, et notamment des perturbateurs endocriniens, un sujet que l'on retrouve régulièrement au coeur de l'actualité.

Aujourd'hui plusieurs facteurs freinent le passage à une consommation de l'eau du robinet, ou sont dissuasifs, à savoir le goût de l'eau (en fonction des régions) qui est parfois acide, un goût de chlore, et enfin les facteurs liés à la teneur en calcaire.

A titre d'information, vous pouvez retrouver les résultats d'analyses de l'eau de votre robinet sur le site service-public.fr. Il faut savoir également que l'eau du robinet est un des éléments les plus contrôlés en France.

Les perles de céramique EM composées d'argile fermentée à l'aide de micro-organismes efficaces ont une action bénéfique sur l'eau : elles suppriment le goût désagréable, réduisent le calcaire, vivifient...

Utilisation: déposer les tubes en vrac dans votre carafe, bouteille en verre ou votre gourde. 12 tubes sont nécessaires et suffisants pour une quantité d'environ 1 litre. L'eau va se purifier au fil des heures, idéalement 8 heures pour arriver à un résultat optimal. Nous vous conseillons de préparer la veille, vos carafes, gourdes et bouteilles, pour que les figurines agissent durant la nuit. Laisser les figurines dans votre carafe, elles ne nécessitent pas d'entretien particulier.

Composition: argiles et micro-organismes efficaces

Fabrication: Fermentation et cuisson à 1200 degrés au Japon

L’histoire d’une découverte technologique et brevetée

Le Professeur Teruo Higa, ingénieur agronome né en 1941 à Okinawa au Japon, a consacré sa vie professionnelle à rendre l’agriculture plus efficace et plus durable, pour subvenir aux besoins d’une population mondiale sans cesse croissante sans appauvrir l’environnement. Sa philosophie ? « Coexistence pacifique et prospérité pour tous au lieu de compétition et confrontation ».
Il a mis environ dix ans pour trouver la combinaison actuelle regroupant environ 80 micro-organismes efficaces (EM™) qui enrichissent le milieu avec leurs métabolites - enzymes, vitamines, antioxydants - et le rendent ainsi plus riche et plus sain.

Au début, il travaille avec une seule souche de micro-organismes à la fois, jusqu'au jour où un seau contenant plusieurs souches de bactéries finit par hasard dans le fossé près d'un champs, alors, sa stratégie change complétement. L'herbe dans ce fossé était de meilleure qualité que l'herbe tout autour. A partir de ce moment, l'objectif de sa recherche n'était plus sur la recherche de la bonne bactérie, mais sur le bon mélange.

La technologie EM trouve de nombreuses applications en santé, alimentation, assainissement de l'eau, des sols, etc. Elle est déjà appliquée avec succès dans de nombreux secteurs dans plus de 120 pays. Depuis 1995, l'organisation mondiale de recherche EMRO (Effective Micro-organisms Research Organisation), compare les méthodes et décrit les connaissances internationales sur ce sujet.